DES ROUTES À L’OCÉAN, LES FESTIVALS COMME PANORAMA CULTUREL

La saison des événements mêlant le surf et une culture plus large est lancée. Après le "Wheels & Waves" la semaine dernière sur la Côte basque, c’était, le week-end dernier, au tour du "Cosmic Children" à Liencres (Espagne) de donner sa vision de la surf culture. De la simple toile de fond à une vision débridée, le panorama est (très) élargi, quitte à laisser le surf au bord de la route.

Par Elise Martin

 

Voyager dans le temps comme à travers le monde résume parfaitement l’idéologie des deux événements. A l’exposition Art Ride III qui, après le garage Foch de Biarritz, s'est déplacée cette année à Pasaia au Pays basque espagnol, on retrouvait des motos collector venues du monde entier comme la Nine TGS Paris-Dakar de BMW ou encore la S 1000 RP PRAEM. Le photographe Larry Niehues a su illustrer cet aspect vintage en capturant des moments uniques qui évoquent l’épopée américaine des années 1960. Avec les fameuses Bultaco, marque catalane née en 1958 éteinte en 1980, ainsi qu’avec les Scrambler de Ducati, arrêtées en 1974 et de retour depuis 2015, l’univers ancien inspire plus que jamais les constructeurs. Certains sont d’ailleurs venus de l’autre bout du monde : Shinya Kimura, l’un des plus célèbres dans le milieu est à nouveau présent, Shiro Nakajima, représentant BMW Mottorad, ou encore le groupe de graphistes Nuts Artworks. Principalement dédié à l’univers de la moto, le "Wheels & Waves" a su faire rêver les passionnés de belles machines mais, il faut l'avouer, a recours au surf – cette année encore plus que les autres– de manière décorative. Le "Cosmic Children", un événement pour le coup totalement surf, fêtait lui sa onzième édition. Au phare de Cabo Mayor à Santander et sur la plage de Liencres, les expositions et les compétitions même les plus parodiques mélangeaient autant les générations que les cultures.
L’autre point commun des deux manifestations, c’est Jay Nelson dont on vous parlait dans notre cinquième numéro. Celui qui avait transformé un camion en véritable maison à l'heureuse initiative du "Wheels", l'a utilisé pour se rendre en famille au "Cosmic Children" pour l’avant-première du film Dream Steeple auquel il a également contribué. Un artiste à la croisée de l'architecture et de la poésie que l'on retrouvera très bientôt dans Hotdogger.