BRUCE BROWN

BRUCE BROWN
Après les succès d’Endless Summer (1966) Bruce Brown aurait pu céder aux sirènes d’Hollywood. Le film qui avait coûté cinquante mille dollars en rapporta trente cinq millions, de quoi éveiller l’attention des plus grands studios. Il osa jusqu’à suggérer à Robert Evans, le président de la puissante Paramount, d’investir le million de dollars qu’il lui proposait pour financer son prochain film dans les projets d’aspirants réalisateurs.
Read More