LA PLAYLIST DE CLÉMENT FROISSART POUR HOTDOGGER

Bien décidé à mener le style de vie dont il rêvait, Clément Froissart a embarqué sa petite famille à Hossegor il y a trois ans pour se rapprocher des vagues et s’offrir le calme qui sied à son inspiration. Loin de la région parisienne où il a grandi et formé son groupe Concorde (ex-Candy Clash) ce multi-instrumentiste a pu également s’adonner à sa passion du shape. C’est au cœur de la forêt des Landes qu’il a composé en solo un très beau premier titre aux paroles autobiographiques et aux nappes d’émotions subtiles : Peupleraie. Très remarqué et accompagné d’un clip narratif réussi, il joue le dimanche 22 juillet à « Biarritz en été », nouveau festival à l'excellent line-up : Phoenix, Charlotte Gainsbourg, Cigarettes After Sex, Juliette Armanet... (et dont Hotdogger est partenaire). Il nous offre sa sélection musicale pour accompagner les plus belles houles de la saison.       
 Clément Froissart

Clément Froissart

1. Let ’Em In - Wings
J’ai toujours été un grand fan de McCartney et ce titre représente à peu près tout ce que j’aime chez lui. ça groove de dingue alors que c’est une marche, c’est solaire avec un fond de mélancolie et les paroles sont tout à la fois fortes et d’une simplicité déconcertante.
2. You’re No Good - ESG
La meilleure chanson écrite pour danser en décalé. J’aime tout dans ce groupe, ma plus grande influence pour les basses et la batterie. à écouter le matin pour passer une journée bien cool.
3. Lying Has To Stop - Soft Hair
C’est le side project de Connan Mockasin et de Sam Dust. J’adore ce côté je-m’en-foutiste. C’est plein de second degré néo-zélandais digne du film Brain Dead (Peter Jackson, 1987), ou de la fameuse série Flight of the Conchords… Forcément, les clips sont hilarants.
4. The Magician - Andy Shauf
C’est la pop song parfaite, c’est extrêmement bien écrit, les harmonies sont vraiment belles. J’adore la batterie dans ce morceau, on dirait qu’elle effleure les peaux, tout est dans la retenue et j’aime cette fragilité. 
5. Manhattan - Cat Power
La plus hypnotique des chansons de Cat Power, elle me transporte et m’évoque la nuit à New York… sans les sirènes !
6. Ces petits riens
Serge Gainsbourg
Comment être un musicien français et ne pas avoir écouté Serge Gainsbourg ? Difficile de faire mieux.
7. Sound and Vision - David Bowie
Je suis un fan absolu de David Bowie et cette chanson me transcende : il n’y a presque pas de chant, c’est ultra  simple en apparence mais tellement efficace. J’adore l’écouter pour danser très tard dans la nuit.
8. Sympacide - Pion
(Pilooski & Clément Froissart Edit)
Pion est le nouveau groupe de mes copains de Blind Digital Citizen. Il n’y a ici aucune frontière. Difficile de décrire leur musique qui oscille entre les beats de LCD Soundsystem, la vieille house de Detroit et les harmonies presque Jazz. J’aime leur liberté. Et on s’est donc offert un remix avec l’ami Pilooski.
9. Let’s Go - The Feelies
L’énergie de ce groupe est dingue, c’est brut et intense, il y a une urgence qui m’a beaucoup touché quand j’étais ado. Leur album Crazy Rhythms est resté très longtemps mon disque de chevet.
10. Tajabone - Ismaël Lo
J’ai été bercé par la musique africaine et cubaine, mes parents n’écoutaient presque que ça ! J’ai dû entendre Tajabone des milliers de fois et je ne m’en lasserai jamais. J’ai tellement de souvenirs liés à cette chanson que rien qu’en l’entendant au loin, mes poils se hérissent !
11. Cheree - Suicide
Cette chanson réunit tout ce que j’aime dans la musique électronique. Les boîtes à rythmes super répétitives et les nappes de synthé dreamy, là aussi c’est très simple, il y a un truc à la «Velvet Underground» sans les guitares.
12. Cumbiamba 
Guillermo Portabales
Ma première professeure de guitare était argentine et m’a appris à jouer tous ces airs d’Amérique latine que j’aime toujours autant. Il y a un truc vrai dans cette musique, c’est direct, sincère et généreux.