IL ÉTAIT UNE FOIS BARNEY

Décédé subitement le 5 mai 2015, Shawn Barron, alias Barney, a laissé un souvenir impérissable auprès de ceux qui l’ont côtoyé durant sa courte vie. Avant que les caméras Go-Pro n’existent, Barney faisait déjà des couvertures de magazines avec des caméras embarquées. Il réalisait des back flips et autres invert airs bien longtemps avant Gabriel Medina et faisait déjà sourire le monde du surf avec ses combinaisons bariolées avant Matt Wilkinson. Surfeur créatif et spontané, capable d’exécuter des figures dont lui seul avait le secret et de surfer dans les conditions les plus dangereuses, le local de Santa Cruz (Californie du Nord) était aussi un artiste, laissant libre court à son imagination qu’il allait puiser dans les tréfonds de sa bipolarité.
Sa mémoire est entretenue dans Barney, un beau documentaire en hommage à un surfeur hors-norme qui avait le cœur sur la main.