REGARD : KAI NEVILLE

Pour Kai Neville, chaque avant-première d’un de ses nouveaux films est toujours un moment excitant. « J’adore être dans la salle et écouter les réactions. » Pour son dernier film intitulé Cluster, le réalisateur australien, considéré comme le plus doué de sa génération, a choisi de revenir à un style de vidéo estampillé « années 90 », attribuant la part belle à l’exploit technique et laissant de côté une trame se concentrant sur le style de vie des surfeurs comme dans ses précédents films. « J’ai vu beaucoup de vidéos de skate ces derniers temps dont je me suis beaucoup inspiré. Et puis, cela faisait un petit moment qu’on n’avait plus vu ce genre de vidéo qui vous donne vraiment envie de surfer. C’est comme si j’avais bouclé la boucle en quelque sorte. » Quoi de plus normal pour ce disciple de Taylor Steele nourri aux vidéos de la saga Momentum qui, comme Neville aujourd’hui avec Dane Reynolds, Noa Deane et Craig Anderson avait révélé la génération des Slater, Machado, Dorian et consorts…
Photo : Momal Z.©